OTIS Worldwide Corporation

OTIS est une entreprise qui a été fondée en 1853 à Yonkers, NY et est le leader mondial de la fabrication d’ascenseurs et d’escalators. En 1976 elle est rachetée par United Technologies. En avril 2020 United Technologies va fusionner avec Raytheon et cela va l’amener à une restructuration qui va mener à la spin-off de OTIS.

Des études ont démontré que les spin-offs offrent souvent des performances supérieures au marché. Cela peut s’expliquer par le fait que le management de ces entités acquiert son indépendance, ce qui lui permet de se concentrer sur son core-business, peut réduire les coûts et adopter les mesures appropriées en vue d’améliorer les bénéfices ainsi que la position concurrentielle.

Le business des ascenseurs et des escalators est particulier en ce sens qu’une bonne partie des commandes est réalisée sur mesure. Cela permet au fabricant de demander des acomptes conséquents. Une portion élevée des composants de ces systèmes est cependant constituée d’éléments standard et peut-être fournie, en respectant certaines normes, par des cocontractants. Les besoins en capitaux, par rapport à d’autres industries, sont donc faibles, ce qui permet à OTIS d’avoir un rendement sur capital important et d’utiliser son cashflow afin de développer son modèle économique et sa compétitivité.

C’est ainsi que la société développe des ascenseurs intelligents, munis de capteurs permettant d’anticiper les besoins en maintenance et l’efficacité des interventions techniques en permettant aux agents de maintenance d’être préparés à l’intervention afin d’améliorer le service aux clients.

Les opportunités de développement se situent donc dans les domaines suivants:

Service: via les ascenseurs intelligents et le réseau existant.

Chine: 15% du chiffre d’affaire est actuellement généré par la Chine. Cela représente donc une marge de progression.

Modernisation des installations existantes: le taux de rétention des clients est important.

Focus sur son core-business: avant la spin-off OTIS était considéré comme une vache à lait au sein du groupe pour financer les activités dans l’aérospatiale et la défense.

Image de marque: OTIS est une marque forte. La marque escalator est devenu un nom commun pour désigner les escaliers mécaniques.

Ci-après les chiffres-clés pour les 3 derniers exercices:

OTIS est une marque forte possédant des avantages concurrentiels importants. La société n’est pas gourmande en capitaux et dispose de revenus récurrents. Depuis la spin-off la société peut se concentrer sur son core-business. Le cours actuel offre une belle opportunité et devrait pouvoir doubler sur 5 ans.

Kinnevik

Kinnevik est une société d’investissement suédoise fondée en 1936 et qui était active dans le business du bois, du papier et de la métallurgie. Dans les année 80-90 elle s’orienta progressivement vers les télécommunications et la presse. Début 2000 la société commença à s’orienter vers le commerce en ligne.

Aujourd’hui Kinnevik détient des participations dans les sociétés suivantes:

Zalando: Commerce en ligne de chaussures et vêtements

Global Fashion Group: Commerce en ligne de mode pour les pays émergents

Télé 2: Services de télécommunication présent dans 10 pays

Budbee: Société de logistique et de livraison

MatHem.se et Kolonial.no: Commerces de grande distribution en ligne en Suède et Norvège

Omio et TravelPerk: agences de voyage on line

Hungry Panda: Service de livraison de restauration asiatique présent en Angleterre, Etats-Unis, Australie, Canada, Nouvelle-Zélande et France

Simple feast: Livraison à domicile de kits pour repas végétariens actif au Danemark, Suède et sur la côte Ouest des Etats-Unis

Betterment, Monese, Deposit Solutions, Pleo: services financiers en ligne et fintech

Teladoc Health, Village MD, Joint Academy, Cityblock, Babylon et Cedar: Services de santé en ligne

Vivino: Dernière acquisition. Plateforme d’oenologie et de livraison de vins, leader en Europe.

La société est dénuée de dettes et la progression de l’avoir des actionnaires est de 22% sur les 5 dernières années avec une progression de 85% en 2020. La plupart de ses activités (hors voyages) a profité de la pandémie.

Le P/E est de 3,1 et les indicateurs de rentabilité sont excellents: ROE de 43,55% et ROIC de 42,55%.

5 valeurs nordiques

Mi-octobre j’avais analysé 5 actions nordiques reprises dans le fichier ci-dessous:

Le point noir représente le cours de l’action au jour de l’analyse.

Le point vert représente le prix que je suis prêt à payer.

Le point rouge constitue la valeur intrinsèque de l’action.

J’ai pu acquérir immédiatement des Nordic Waterproofing Holding et des Selvaag Bolig AS. J’ai placé des ordres d’achats pour Sandvik AB (à 153 SEK), Assa Abloy (à160 SEK) et Powercell Sweden (à 220 SEK). Ca tombe bien, vu que j’étais à la recherche d’une société dans le domaine de l’hydrogène.

Mon ordre sur Powercell Sweden est passé mais pour Assa Abloy AB et Sandvik AB j’ai raté le train, puisque leur cours à continué à s’apprécier. Je me suis donc tourné vers 2 autres actions que j’avais aussi dans le viseur: Mowi (anciennement Marine Harvest) le saumon norvégien, qui devrait profiter du Brexit et Akka Technologies, qui est une société française d’engineering, donc pas nordique du tout, mais quand on a raté le train, rien ne peut nous empêcher de prendre le bus…

Le fichier précédent est donc modifié comme ci-dessous:

Mi-janvier, la performance de ces actions est la suivante:

Powercell Sweden AB: +89%

Akka Technologies: +35%

Nordic Waterproofing AB: +24%

Selvaag Bolig AS: +6,5%

Mowi ASA: +0,71%

La performance moyenne de ces achats dans le portefeuille à été de +32%.

Comme disait George Soros: « It’s not whether you’re right or wrong that’s important, but how much money you make when you’re right and how much you lose when you’r wrong ».

Portefeuille fin décembre 2020

2020 a été marqué par l’épidémie de Covid 19 qui a créé de sérieuses perturbations économiques provoquées par les confinements successifs. Dans ce contexte la performance du portefeuille a été de +4% comparé à une évolution de -5,14% pour l’Eurostoxx 50 et -8,46% pour le BEL 20, soit une surperformance de +9,14% et +12,46% par rapport aux indices.

Les meilleures performances ont été réalisées par Exor (+65,43%), Store Capital (+53,03%), Powercell Sweden (+47,72%), Yandex (+47,09%) et Akka Technologies (+40,82%).

La composition du portefeuille à fin décembre est la suivante:

Depuis 2013 le portefeuille a plus que doublé pour atteindre une progression de +126,66%, soit une surperformance de +73,77% par rapport au BEL 20 et +94,86% par rapport à l’Eurostoxx 50. Sur 8 ans la performance annualisée aura été de +10,8% soit une surperformance de +5,4% par rapport au BEL 20 et +7,3% par rapport à l’Eurostoxx 50. Voir tableau ci-dessous:

Ci-dessous vous trouverez une brève analyse des secteurs et positions détenues en portefeuille:

Technologiques: Ce secteur pèse le plus lourd dans le portefeuille (12,6%) et est composé de:

Cisco: La société continue de générer des marges très élevées. La connection des appareils devrait être stimulée par la 5G et les modifications des comportements induites par la pandémie devraient déboucher sur des ajustements des réseaux des entreprises. La part de chiffre d’affaire récurent réalisé grâce à la vente de logiciels est en croissance. Cisco génère de beaux dividendes et rachète de façon régulière des actions propres.

Prosus: C’est une manière d’acheter de la techno en Europe (action cotée à Amsterdam). Tencent représente 86% de la valeur de son portefeuille. Son business a été stimulé par le confinement.

JD.com: Génère de beaux cash-flows. A introduit en bourse sa filiale JD Health dont elle reste actionnaire majoritaire. Se négocie nettement sous sa valeur intrinsèque.

Micron Technology: 70% de son chiffre d’affaire provient des puces DRAM dont les ventes augmentent avec le confinement et le lancement de la 5G. Génère un ROE confortable.

Yandex: C’est l’Alphabet russe. Dénué de dettes et beau générateur de cash-flow. Profite du Covid. Beau potentiel de progression.

Payton Planar: Société israélienne spécialisée dans les transformateurs planaires. La demande pour ce type de transformateurs est en forte progression de par son avantage de poids par rapport aux produits classiques. Forte demande dans l’automobile, l’aviation, le médical et le stockage de données.

Pharma/Biotech: Secteur qui représente 12% du portefeuille. Contraintes de coût au niveau des gouvernements. Porté par les traitements Covid.

BB Biotech: Holding suisse possédant des participations dans des sociétés de biotechnologie avec des produits en phase finale de développement. Possède des parts dans Moderna (fabricant de Vaccin à mRNA pour le Covid).

Sanofi: Possède un beau pipeline de produits en fin de développement. Envisage la vente de certains produits anti-inflammatoires plus anciens. Se concentre sur des traitements innovants notamment via le rachat de sociétés de biotechnologie comme Principia Biopharma avec laquelle elle a développé un produit en phase 3 contre la sclérose en plaques. A cédé sa participation dans Regeneron.

Tubize: Mono-holding qui détient une participation majoritaire dans UCB. Sa décote permet de posséder la société pharma au rabais.

Biogen: Réalise de belles marges et un ROE de 44,6%. Possède un blockbuster potentiel contre l’Alzheimer en phase 3 de développement. Est récemment entrée au portefeuille de Warren Buffett.

Energie: 11,3% du portefeuille

Royal Dutch Shell: N’a plus vraiment la cote auprès du public. Positionné en amont et en aval de la chaine de production. Participe cependant activement à la transition énergétique en se focalisant sur l’électricité, les biocarburants et l’hydrogène. Continue à générer des marges confortables. Atteint la rentabilité dès 35 US$/baril.

Powercell Sweden: Société suédoise active dans les piles à combustible. C’est une spinoff du groupe Volvo. Elle est en pleine progression et évolue nettement sous sa valeur intrinsèque. Elle a déjà progressé de plus de 80% depuis son entrée en portefeuille.

Ecoslops: C’est une cleantech qui produit du carburant à partir de résidus pétroliers (les slops). Sa première unité de production est établie à Sinès (Portugal). D’autres projets sont en développement (Marseille, Anvers). Une unité plus petite est également proposée permettant de recycler les huiles de vidange. Le Maroc a déjà passé commande d’une unité et le Cameroun et la Martinique sont intéressés.

Gaztransport et Technigaz: GTT est une société d’engineering qui gère de projets de transport et de stockage de gaz liquide on-shore et off-shore. Elle dispose d’un know-how unique qui en fait le leader dans son métier. La production d’un méthanier peut durer des années et la visibilité de son business est assez élevée grace à son carnet de commandes.

Transport Maritime: Constitue 9,7% du portefeuille.

Euronav: Euronav est un armateur international qui se concentre sur le transport de pétrole. Ce business est cyclique par définition. La demande de pétrole est actuellement plus faible mais devrait remonter dans le futur grâce à la reprise de l’activité économique. Le nombre de pétroliers modernes sera alors insuffisant, ce qui devrait faire remonter les prix du fret.

2020 Bulkers: Exploite 8 vraquiers équipés de scrubbers. Les prix de transport du vrac sont en plein redressement et sont déjà fixés jusque mi-avril.

Alimentation/Distribution: 8% du portefeuille. Secteur qui s’est plutôt bien comporté depuis le début de la pandémie.

Kraft Heinz: Se vend sous sa valeur comptable. Poursuit son redressement. Beau portefeuille de marques.

Carrefour: Continue son redressement et sa conversion vers l’e-commerce. Nouveau concept et nouvelle App. plutôt bien accueillis dans l’ensemble. Acquisition de Bio C’Bon.

Mowi: Anciennement Marine Harvest. Un des plus importants producteurs de saumon et produits de pisciculture. Va profiter du Brexit. Possède de bons fondamentaux et belle progression des cash-flows générés.

Financières: Actions un peu délaissées à cause de la faiblesse des taux d’intérêts. 5,9% du portefeuille

NN Group: Détenue depuis 2017. Présente toujours un des ratios de solvabilité les plus élevés (221%). Paye des dividendes réguliers et plan de rachat d’actions.

Primerica: Nouvelle position. Spinoff de Citibank depuis 2010 qui offre des services financiers (assurance-vie, assurance auto, assurance habitation, fonds d’investissements etc…) via un réseau de vente pyramidal (type Tupperware, Herbalife…). Offre un beau potentiel de progression.

Immobilier/Construction:

Selvaag Bolig: Promoteur immobilier résidentiel norvégien. Réalise un ROE de plus de 20%. Possède une réserve de terrains constructibles situés stratégiquement autour des grandes villes.

Nordic Waterproofing Sweden: Un des principaux producteurs européens de produits et services d’étanchéité pour bâtiments et infrastructures. Bonne rentabilité et réalise des progressions de cash-flow soutenues. En portefeuille depuis novembre 2020 et s’est déjà appréciée de +25%.

Store Capital: Single Tenant Operational Real Estate. Portefeuille de clients très diversifié (enseignement, clubs de sport, restaurants, cinémas, cabinet médical, automobile, logistique…). Certains secteurs souffrent plus que d’autres, mais plus de 90% des loyers payés à ce jour. Réalise une belle progression de son free cash-flow et de l’avoir des actionnaires.

Automobile: 3,3% du portefeuille.

Fiat Chrysler Automobiles: Fusion avec PSA devrait améliorer les marges. Un dividende extraordinaire est attendu suite à la fusion.

Ferrari: Ne connaît pas la crise. La progression des ventes et des marges se poursuit. Plutôt à classer dans le secteur du luxe que l’automobile.

Holdings: 11,3%

Brederode: Participations très diversifiées dont environ 50% de private equity.

Exor: Holding de la famille Agnelli. La fusion entre FCA et PSA devrait entrainer des économies d’échelle. Est propriétaire de Partner Re. Détient aussi une participation dans Ferrari et une participation dans Nikola via CNH industrial.

Berkshire Hathaway: Holding de Warren Buffett qu’on ne présente plus. Principales participations: Bank of America, Coca Cola, American Express, Kraft Heinz et Moody’s. Détient aussi une participation dans Biogen.

Divers: 7,4%

Akka Technologies: Société d’engineering et de conseil, donc à géométrie variable. A souffert de la sous-performance dans certains secteur (automobile, aéronautique). A bénéficié d’une augmentation de capital de 200 Mio€ souscrite aux 3/4 par GBL. Entré dans le portefeuille en octobre 2020. A depuis évolué de + 35%.

Ontex: Le changement de management ne peut qu’améliorer la situation. GBL en détient 20%.

Matières premières: 2,3%

VanEck Vectors Gold Miners UCITS ETF: (code: G2X) Tracker physique à capitalisation sur les mines d’or en €.

iShares Silver Trust: (code: SLV) Tracker physique à distribution sur l’argent en US$.

Trackers: 12%

Invesco Markets III plc FTSE RAFI US 1000 UCITS ETF: (code: PFT) Tracker physique à distribution répliquant l’indice FTSE RAFI US, moins pondéré en actions technologique en €.

iShares Core MSCI World UCITS ETF: (code: IWDA) Tracker physique à capitalisation sur le MSCI World index en €.

iShares Core MSCI EMU UCITS ETF: (code: CEMU) Tracker physique capitalisation sur le MSCI EMU index en €.

SPDR S&P 500 UCITS ETF: (code: SPY5) Tracker physique à distribution qui réplique le S&P 500 en €.

Vanguard FTSE All-World High Dividend Yield UCITS ETF: (code: VHYL) Tracker physique à distribution qui réplique un portefeuille d’actifs à haut dividende.

iShares MSCI Emerging Markets Index Fund: (code: EEM) Tracker physique à distribution qui cherche à répliquer l’indice MSCI Emerging Markets.

Un tracker non pondéré selon la capitalisation boursière

Les investisseurs à la recherche de fonds à gestion passive (trackers ou ETF) sont fortement tributaires de fonds répliquant les indices dans lesquels les positions sont réparties en fonction de le capitalisation boursière. Actuellement ces fonds sont largement surpondérés en actions technologiques qui ont enregistré l’une des croissances les plus importantes en terme de valorisation. Ainsi les positions les plus importantes du tracker iShares Core MSCI World UCITS sont constituées d’actions Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, Alphabet, Tesla etc… Ces positions sont actuellement devenues tellement chères qu’elles constituent un risque pour l’avenir. Dans le cas d’un tracker répliquant le Nasdaq ou le S&P 500 l’état des lieux est similaire.

Il existe plusieurs fonds qui ont une pondération différente, mais tous ne répondent pas nécessairement à la nouvelle réglementation européenne exigeant notamment une documentation dans la langue du pays dans lequel ce fonds est commercialisé.

Le tracker Invesco Market III plc-FTSE RAFI US 1000 UCITS est disponible en Belgique et il réplique l’indice FTSE RAFI US. Cet indice prend en compte certains fondamentaux tels que le dividende, le cashflow, la valeur comptable ainsi que le chiffre d’affaire afin de pondérer les actions détenues. Ce tracker est un fond à réplication physique, ce qui signifie qu’il détient en portefeuille l’ensemble des titres de l’indice. La pondération des FAANG y est donc nettement plus réduite, réduisant de ce fait le risque en cas de correction qui toucherait d’avantage les segments les plus chers du marché.

Portefeuille à fin juin 2020

Les marchés évoluent en dent de scie. Entre les espoirs de reprise, les craintes par rapport au Covid 19 et les attentes par rapport à l’évolution économique, la direction reste incertaine. Au point de vue économique cependant, le pire reste encore à venir. L’indice VIX se maintient à un niveau assez élevé, révélant une crainte par rapport à l’évolution future.

A fin juin le portefeuille a évolué de -5,13% par rapport à -13,65% pour l’Eurostoxx 50 et -15,87% pour le BEL 20. Une surperformance donc de 8,5% à 10,7% par rapport aux marchés de référence.

Les actions les plus performantes sont: Prosus: +46,4%, Financière Tubize: +29,45%, Exor: +27,01%, Store Capital: +16,76% et Yandex: +15,62%.

Les moins bonnes performances sont à mettre à l’actif de: Royal Dutch Shell: -43,43%, RMR Group: -36,33%, TUI: -36,05%, Euronav: -34,7%, Boskalis: -22,98%.

La position en Ping An a été liquidée en prévision du risque de délisting des actions chinoises à la bourse de New York.

Vaneck Vector Gold Miners a été acheté en prévision d’une remontée des cours de l’or.

Euronav et Gaztransport et Technigaz. ont été renforcés.

Ci-après la répartition du portefeuille:

Portefeuille fin juin 2020

 

 

Portefeuille a fin mai 2020

Les marchés continuent à être volatiles, malgré que le VIX régresse légèrement. Les marchés continuent à être stimulés par les interventions des banques centrales et les espoirs de déconfinement.

Le portefeuille à ce jour est encore constitué de 26 positions individuelles et 5 trackers (voir répartition ci-dessous).

La performance à fin mai est de -5,39% par rapport à un Eurostoxx 50 à -18,56% et un BEL 20 à -19,03%. Le portefeuille continue donc à mieux résister à la chute que ces indices.

Alibaba à été liquidé, avec bénéfice, en prévision de la menace d’un délisting des actions chinoise à New York. Ping An subira le même sort sur remontée du cours.

Prises de bénéfice sur Prosus.

Les meilleures performances à ce jour sont: Prosus (+32%), Exor (+21,06%), Tubize (+11,34%), Restaurants Brand International (+6,35%) et BB Biotech (+3,95%).

Les retardataires sont: Royal Dutch Shell (-44,65%), RMR Group (-41,02%), Boskalis (-27,02%), TUI (-26,16%) et NN Group (-23,84%).

Ci-après vous trouverez la répartition des positions détenues fin mai:

Portefeuille fin mai 2020

 

Portefeuille à fin avril 2020

Nous continuons à évoluer dans un marché très volatile et après un mois de mars dominé par la peur, nous nous retrouvons aujourd’hui dans un marché dominé par l’espoir d’un redémarrage de l’activité économique, aidé par le déconfinement. L’indice de la peur (le VIX) est d’ailleurs redescendu vers les 30.

Le portefeuille a été ramené à 27 positions individuelles et 5 trackers.

La performance du portefeuille sur les 4 mois est de -6,82% comparé à l’Eurostoxx50 qui se situe à -21,82% et le BEL20 qui est à -21,66%. Une meilleure résistance donc à la chute des marchés que les indices.

Une première position a été prise dans Store Capital, une REIT américaine.

Trois positions dans les mines d’or ont été vendues: Franco-Nevada, Vaneck Gold Miners et Sandstorm.

Euronav, la plus importante position du portefeuille, a été allégée.

Les meilleurs performers sont: Exor (+24,64%), Prosus (+10,64%), Tubize financière (+7,56%), Berkshire Hathaway (+1,75%) et Store Capital (+1,71%).

Les actions à la traine sont: TUI (-44%), Royal Dutch Shell (-39,57%), Ecoslops (-35,61%), RMR Group (-33,78%) et Boskalis (30,48%).

Ci-dessous la répartition des positions du portefeuille:

 

Portefeuille fin avril 2020

The « Free Lunch » portfolio: les nouveaux uber cannibals pour 2020

Chaque année, fin mars, Mohnish Pabrai publie la liste des nouveaux Uber cannibals pour les 12 mois à venir. Il s’agit d’une sélection de sociétés rachetant des actions propres.

Les uber cannibals de 2019 ainsi que leur performance depuis qu’elles sont détenues en portefeuille sont listé ci-dessous:

Allison Transmission: -28,48%

Asbury Automotive: -23,31%

Corning: -23,47%

Quanta Services: -22,26%

Sleep Numbers: -33,39%

Les nouveaux Uber cannibals pour 2020 sont:

Assured Guaranty (AGO): Une holding qui détient des sociétés d’assurance et réassurance de crédits.

Primerica (PRI): Société qui vend des services financiers et des assurances.

Globe Life (GL): Société qui vend des assurances vie et santé ainsi que des produits d’investissement.

Navient (NAVI): Fournit des services financiers pour l’éducation dans le secteur public et privé.

Discover Financial Services (DFS): Entreprise spécialisée dans les cartes de crédit (Discover, Diners Club), prêts divers (personnels, étudiants, immobiliers) et investissements.

Les actions de ces sociétés seront détenues jusque fin mars 2021.

Global Life, Navient et Discover Financial Services ont déjà pu intégrer le portefeuille. Les cours de Primerica et Assured Guaranty s’étant envolés, j’attends une baisse de cours pour pouvoir les acquérir.

 

The « Free Lunch » portfolio fin mars 2020

La performance du free lunch portfolio à fin mars 2020, dans le contexte de la pandémie de coronavirus, est de -37,78% par rapport à une performance du S&P 500 de -20% et du DJ de -23,20%. La free lunch portfolio est plus concentré que le S&P 500 et que le DJ, et l’écart de performance n’est pas vraiment une surprise. La stratégie de ce portefeuille a du sens pour une investissement à l’horizon de 10 ou 20 ans. Cette sous-performance devrait être récupérée en suivant la stratégie durant les années à venir.

Ci-dessous la performance depuis le début d’année par groupe et par action individuelle:

Uber Cannibals:

Allison Transmission Holding: -31,83%

Asbury Automation Group: -51,30%

Corning: -26,7%

Quanta Services: -24,88%

Sleep Number: -59,78%

Shameless Cloning:

Alphabet (Yandex)*: -20,63%

Berkshire Hathaway: -17,19%

Citigroup: -46,54%

Fiat Chrysler Automobiles: -51%

Chipotle Mexican Grill: -24,97%

Spinoffs:

Athene Holding: -47,54%

Hilton Grand Vacations: -53,49%

RMR Group: -40,73%

Vectrus: -19,82%

First Service: -29,06%

Fin mars 2020 la selection des Ubers Cannibals est mise à jour et fera l’objet d’un post séparé.

*Alphabet n’est pas détenu en portefeuille mais est représenté par Yandex déjà détenu dans mon portefeuille de base.